Somalie: la Marine française remet cinq pirates présumés aux autorités du Puntland (AFP)

Somalie: la Marine française remet cinq pirates présumés aux autorités du Puntland

 

PARIS — La Marine française a remis lundi aux autorités du Puntland (nord-est de la Somalie) cinq pirates somaliens présumés qui avaient attaqué six jours plus tôt le navire de commandement des forces françaises dans l'océan Indien, a indiqué l'état-major des armées à Paris.

Les cinq pirates présumés avaient attaqué dans la nuit de mardi à mercredi La Somme, l'imposant pétrolier-ravitailleur de la Marine française, long de 160 mètres, trompés par l'obscurité sur la nature du navire qu'ils avaient pris pour un bateau de commerce.

"Les cinq pirates ont été remis cet après-midi par La Somme aux autorités du Puntland, au large du port de Bossasso", a indiqué à l'AFP l'amiral Christophe Prazuck, de l'état-major, précisant qu'ils avaient été "récupérés par une vedette des garde-côtes".

L'attaque conduite par deux embarcations dont une était parvenue à prendre la fuite s'était produite à 250 milles nautiques (460 km) au large des côtes somaliennes.

A bord de l'embarcation interceptée, les militaires français n'avaient toutefois trouvé ni armes, ni eau, ni même nourriture, les assaillants ayant "tout jeté par-dessus bord", avait expliqué l'amiral Prazuck.

La Somme accueille actuellement à son bord l'état-major de l'amiral commandant les forces navales françaises, mais aussi terrestres et aériennes, de l'océan Indien (Alindien).

Selon l'amiral Prazuck, les forces françaises dans l'océan Indien ont remis depuis un an 51 autres pirates présumés aux autorités de la région autoproclamée autonome du Puntland qui avaient annoncé en avril 37 condamnations à trois ans de prison.

La décision de la France de remettre les cinq pirates à ces autorités intervient alors que 11 autres pirates somaliens présumés, capturés samedi par des gardes-côtes au large des Seychelles à l'issue d'une attaque manquée contre deux thoniers français, ont été relâchés lundi sur ordre des autorités seychelloises et ont repris la mer.



Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés