Première visite à bord de l'ASPET - Récit de Roland Doriol

Publié le par Linium International

Voici le texte écrit par Roland Doriol à la suite de notre visite ensemble à bord du navire l'Aspet dans le port de Nantes-Saint-Nazaire. A sa demande je retransmets cet article publié sur son blog http://lapasserelledumarin.over-blog.com/ :




Visite a bord des 14, 15 et 16 aout 2009 :

 

J’avais deja ete alerte par l’arrivee a Saint Nazaire de ce navire apres avoir rencontre a Marseille le 31 juillet dernier Mr. Alain Coudray, president d’honneur de la FAAM Federation des Associations d’Accueil des Marins. Les journaux annoncaient que le navire presentait les symptomes d’un bateau poubelle. (L’Antenne du 28 juillet et Presse Ocean et Ouest France du 27 juillet)

 

J’arrive a bord le vendredi 14 aout dans l’apres-midi apres une tournee des navires au quai Agro de Montoire en compagnie d’un etudiant en droit maritime a Nantes. 

 

Accueillis par 4 marins turcs a la coupee qui semblent satisfaits de rencontrer des visiteurs un peu differents que les autorites portuaires ou syndicales qui enquetent sur ce qui s’est passe sur le navire et sur l’avenir possible d’une navigation interrompue par une voie d’eau importane dans les cales vides.

 

Mais l’avenir le plus urgent qui transparait des premiers echanges est le peu de vivres un peu fraiches a bord. J’ai appris qi’ils etaient alles acheter par eux memes des oeufs et des tomates depuis qu’ils sont a quai. J’apprends que leur carte de credit est bloque et que meme le capitaine ne peut plus donner d’argent pour assurer un peu de vivres fraiches. Ils font le quart a la moto pompe qui rejette l’eau des cales. Les machines sont stoppees et je vois l’electricien revenir avec un gars des chantiers et un cable electrique pour assurer un peu de courant.

Je les invite a venir le soir meme a marine Accueil et leur donne des plans : on pourra parler plus longuement. Le second mecanicien m’assure qu’il veut me parler en tete a tete...

 

Assez vite, ils me parlent des visites des autorites maritimes a bord depuis leur accostage a la forme Joubert le 27 juillet dernier, et aussi du representant ITF local a bord, mais c’est plus pour douter des actions a venir. Ils avaient deja contacte le representant ITF en Grande Bretagne d’ou ils viennent, mais sans espoir de dialogue ou de soutien actif.

Au cours de ce premier echange sur le pont, arrive Mr Patrick Santerre, Inspecteur de Securite, qui cherche a rencontrer le Capitaine et//ou le second Capitaine. Ils sont partis a terre. Il me demande ce que je fais la et lui presente ma carte du port et me presente aumonier du port en visite reguliere a bord des navires en escale.

 

Nous evoquons la question de la nourriture qui fait defaut et d’un abandon possible du proprietaire du navire... Je decide alors en sa presence de me rendre au supermarche a cote et  de revenira a bord avec des vivres frais au moins pour le long WE du 15 aout.. C’est un premier soulagement et cela se sent dans ce premier accueil a bord...Je trouve aussi un journal turc et leur souhaite de rencontrer des ressortissants turcs a Saint Nazaire pour une aide si besoin.

 

On se retrouvera le soir meme au Marine Accueil ; le lendemain matin 15 aout, j’aurai une longue et bonne conversation avec le Capitaine pendant 1 heure. Il me remercie pour la nourriture et me signe le bon de caisse de 54 euros et en garde une copie a faire valoir aupres du proprietaire. Il me demande aussi une copie du Ouest-France avec la photo de son navire.  J’apprends qu’une date limite – 21 aout - a ete donnee par les autorites portuaires pour rencontrer l’armateur.et decider des reparations et de l’avenir en terme de salaires non payes depuis 3 mois et de navigation avec plus de securite.

 

Affaire a suivre...

 

Roland Doriol  

17 aout  2009

Publié dans Actualité maritime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article